top of page
Rechercher

Décodéconne et Noël


Nous sommes le premier décembre, ce qui veut dire que la saison du chantage au Père-Noël est déjà lancée. En bonne lyonnaise que je suis, la saison de Noël attaque au 8 décembre, lors de la fête des lumières. Après le 8, tout est permis !


S’il y a bien une période de l’année qui se prête à la décoration, c’est bien la période de Noël. Les anglo-saxons ont carrément un mot pour ce moment de l’année : Yuletide.

Oui, parce que en grande fervente de Noël, je suis totalement en phase avec l’adage disant que Noël est bien plus qu’une saison, c’est un état d’esprit. Je suis cette fille agaçante dans les téléfilms de Noël, qui adore la saison.


Chaque année, j’ai pour habitude de faire un sapin de Noël et un village de Noël. Et si vous trouvez ça grotesque, ringard, ou encore réservé au troisième âge, sachez que je suis dispo tous les mercredis soirs pour être votre poulain lors d’un diner de c***


LE SAPIN

WTF, t’as pas de sapin !? Ok, respectons-nous les uns les autres, mais clairement il est temps pour toi, Ô Grinch, de quitter cet article.

Alors, d’après notre ami Wikipédia, « Le sapin de Noël est une tradition datant du Moyen Âge qui s'inspire d'un ancien rite pratiqué au moment de la fête du solstice d'hiver pendant l'Antiquité. Il est apparu au Moyen Âge dans les pays germaniques et a été généralisé à partir du xixe siècle. Sous la reine Victoria : le prince Albert a introduit sur le sol britannique cette tradition provenant de sa Saxe natale1 tandis qu'en France, elle est diffusée par les optants alsaciens et lorrains2. Le sapin de Noël est de nos jours traditionnellement décoré de boules de Noël en verre ou en plastique, de guirlandes traditionnelles, de bougies pour l’éclairer (ou au moyen de diodes électroluminescentes à partir du xxie siècle), de petits objets décoratifs, étoiles (dont souvent une au sommet), etc… »


Du coup, vrai sapin ou faux sapin ?

Par les temps que nous vivons, gaspillage, pénuries, consommation de masse, … Il apparait opportun de faire attention à ce que nous achetons. Je ne suis pas là pour faire culpabiliser le lecteur que tu es, loin de là (je confesse avoir acheté un sapin en plastique il y a quelques années, que je laisse aujourd’hui pour la déco extérieure, à l’entrée de la maison). Je parle encore 5 minutes d’éco responsabilité et ensuite j’arrête, mais c’est un sujet très important.


Le sapin en plastique a des proportions de rêve (comme Barbie), il ne perd pas ses épines, et à la fin de la saison tu le ranges dans le grenier et c’est fini.

Alors que le vrai sapin, il faut aller l’acheter (ça pourrit la voiture), il faut le replanter dans le meilleur des cas ou l’évacuer (ça pourrit la voiture), ça perd ses épines (il faut aspirer), il n’est pas proportionnel, et souvent il est bancal…


Oui mais il sent bon, une bonne partie des exploitants replante un sapin dès qu’ils en coupent un, il reste plus écologique qu’un sapin en plastique pour lequel une énergie considérable et un tas de matières premières sont nécessaires. Le vrai sapin n’est pas parfait, mais vous l’avez choisi ce sapin imparfait, lors d’une virée où votre conjoint vous a dit qu’il était bien trop gros, qu’il a fallu plier tous les sièges de la voiture. Mais une fois à la maison, le rendu est juste magique. Il se suffit à lui-même, pas besoin de déco, enfin presque. Il perd ses épines ? Un coup d’aspirateur, 30 secondes et on en parle plus.

Il en est de même pour la décoration qu’on choisit, il serait bon de faire attention à l’origine des produits. Seulement on n’a pas forcément l’info et puis c’est vrai que c’est pas donné. Alors au milieu de tout ça, on essaye de se faire plaisir, sans exploser le porte-monnaie tout en œuvrant pour la planète (dans tous les sens du terme) à sa petite échelle.


Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas mettre de sapin, qu’il soit vrai ou faux, il existe d’autres alternatives : les sapins muraux, les sapins en bois ou en objets de récup, et même les sapins suggérés (comme ici, un escabeau de Noël)





BOULES, GUIRLANDES, OBJETS, LES TROIS ?

Avant toute décoration, il faut commencer par la guirlande de Led. Un sapin illuminé est quand même plus sympa, ça réchauffe l’ambiance et apporte une belle lumière d’ambiance. Je vote pour la guirlande d’une seule couleur. Je ne suis pas fan des multicolores. Ça reste mon avis.

Egalement, je ne suis pas adepte des guirlandes classiques, je trouve ça kitch et surtout elles prennent une place démentielle sur le sapin, elles laissent peu d’espace au reste de la décoration et sont trop en avant quand on regarde le sapin dans sa globalité. Toutefois, je ne suis pas radicale, le ruban assez large en guise de guirlande peut apporter un bel effet.

Je n’aime pas non plus les cheveux d’anges, ça parasite tout le reste. Si vous ne savez pas ce que c’est, restez-en-là, c’est très bien !


Sinon je crois que je n’ai pas de tabou avec les décorations sur le sapin de Noël. Qu’il soit traditionnel, totalement décalé, minimaliste ou chargé à bloc, si c’est fait avec gout, tout est possible. N’oubliez pas les éléments naturels dans votre décor, ils sont peu couteux et d’une variété non négligeable (orange séchées, baies, pommes de pin, branches, gui, bâton de cannelle, badiane, écorce, mousse, glands, feuilles, …) Dans la même veine, pensez aux éléments recyclés : morceaux de bois, pages de livre, chutes de tissus, ficèles, cordes, … Noël est l’occasion de faire un peu de Do It Yourself et d’activités manuelles avec les enfants.


Les enfants, parlons-en… Moi la première, je n’ai pas hâte que mon fils me ramène une magnifique guirlande en papier crépon, un ange de noël fait en rouleau de papier toilette, ou encore un Père- Noël en pâte à sel avec la barbe en coton… Oui mais Noël c’est quand même la fête des enfants. Difficile de brider leur créativité. Soit vous acceptez que le sapin est une touche, somme toute, moche. Et on assume, c’est aussi ça Noël ; les pulls moches, le mauvais goût et les chocolats pas bons à la liqueur. Mais sans ça, ce n’est pas Noël.

- Soit vous encadrez la fabrication des décorations pour qu’elles s’accordent avec le sapin,

- Soit vous faites un petit sapin pour les enfants (en feutrine avec des objets à scratch par exemple),

- Soit vous aménagez une petite place dans le séjour pour qu’ils mettent en avant leurs œuvres.

Bref on a plein de possibilités, d’autant qu’il y a souvent une face du sapin, contre un mur, qu’on ne voit pas trop…


LES COULEURS

Monochromes, bicolores, multicolores, il y a autant de sapins de que personnes… Faites-vous plaisir, restez vous-mêmes, faites et refaites, c’est un moment agréable ! Attention tout de même au multicolores (oui, j’insiste) qui mérite une bonne maitrise de l’harmonie. Typiquement lorsque je passe devant une maison illuminée ou il y a une guirlande bleue, une rose, une rouge, une jaune, une verte, une violette et un tout petit Père-Noël accroché au balcon (qui était déjà là en juillet) j’ai quand même un haut le cœur. Les mairies devraient avoir une brigade du moche !


LE VILLAGE DE NOEL

Personnellement je n’associe pas la fête de Noël à la religion, aujourd’hui la fête de Noël s’est fortement sécularisée, dans le monde entier. C’est pourquoi j’ai choisi de faire un village de Noël plutôt qu’une crèche. Je recrée l’univers d’une station de ski durant la saison avec de petites scénettes de la vie courante. Ça permet d’avoir la magie de la neige bien qu’elle ne tombe pas à l’extérieur de la maison. Et généralement ça ravit autant les grands que les petits.



LA DECORATION DE LA MAISON

Certains décorent également la maison : notamment la cheminé avec les chaussettes, la rampe d’escalier, la porte d’entrée, et même les placards de la cuisine. Bon je vais pas faire le procès des too much, mais gardez un fil conducteur de votre décoration, restez dans le même style/thème. Faites-en sorte que la maison reste pratique à vivre. Une décoration vraiment trop chargée peu donner un sentiment d’oppression. Au lieu de créer un espace accueillant et cocooning de Noël, vous renvoyez l’image d’un lieu en désordre, dans lequel on ne sait plus où donner de la tête et où on ne peut même plus poser quoi que ce soit. Votre décoration n’est plus mise en valeur puisque tous les objets se noient les uns parmi les autres. Et pas de mensonge, on connaît tous quelqu’un qui a cette déco hein ? Si ce n’est pas le cas, alors c’est sans doute, vous, ce quelqu’un... ;-) Ne vous inquiétez pas, personne n’osera dire à son prochain que la déco dans laquelle il a mis tout son cœur, est plutôt ratée. Et puis les gouts et les couleurs restent subjectifs.


LA TABLE DE NOEL

Off course, si il y a bien une table à décorer c’est celle de Noël. Je m’adresse à tous les afficionados des raclettes, fondu, pierrades, et autres plats nécessitant un ENORME appareil au centre de la table. Vous frustrez notre élan créatif. Impossible de faire une jolie table, alors please, à Noël on fait un repas à l’assiette, ou éventuellement un buffet. Mais laissez-nous décorez la table, bordel !


Un repas est aussi une expérience visuelle. Mettez des paillettes dans les yeux de vos convives. Faites-les rêver, voyager, imaginer. En plus si le repas est raté vous serez vite pardonné. Ah et n’hésitez pas à mettre un petit cadeau de table dans l’assiette de chaque convive, ça fait toujours plaisir et ça participe à la déco festive.



Bon vous l’avez compris, Noël c’est un moment de partage, de joie, d’émerveillement et il faut bien l’avouer de repas trop riches. Noël c’est la fête des enfants, la fête du beau et parfois du moche, c’est la période où tout est permis. C’est aussi la période où on se réconcilie, où on fait des folies. Gâter vos proches de sourires, restez zen dans la foule qui se presse pour les cadeaux de dernières minutes, ne laissez pas les gens seuls. Et en ces temps troublés par ce virus, soyez cette personne que décris le chanteur Soprano, dans l’une de ses chansons (Millionnaire) :

Sois ma richesse, ma gloire, mon ivresse Sois mon échelle pour monter l'Everest Sois mon alliance, ma marque de noblesse Dans la course au bonheur sois mon moteur, ma vitesse Je veux être riche en humanité Pour pouvoir en laisser en pourboires La cupidité nous a endettés Remplis-moi les poches d'espoir


Passez de bonnes fêtes de fin d’année, à très vite pour une nouvelle chronique Déco-déconne.


Nota pour les psychopathes du comptage, le mot Noël apparait 32 fois dans l’article, vous pouvez vérifier.

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page